Le Blog du Wass

Le Blog du Wass, un condensé d'optimise borné avec un soupçon de cynisme joyeux. Servi régulièrement, garanti sans OGM ni édulcorants

12 septembre 2005

Il y a une vie loin du monde merveilleux et profondément déjanté de l'informatique

... et du monde merveilleux de la finance. Mais aucune des deux ne vaut la vie loin du monde merveilleux de l'informatique de finance.

Ca n'est certainement pas Elise ni son grand suisse qui me contrediront. J'ai passé un excellent début de soirée au Starbucks Opéra en leur fort sympathique compagnie, et nous avons brisé allègrement la glace sur le dos des utilisateurs financiers, ces immondes créatures qui pullulent dans notre vie professionnelle au quotidien, le regard vide, titubant les bras levés à la recherche d'une personne saine à agresser avec des questions absurdes.

Elise s'est révélée être aussi charmante et spirituelle qu'elle le laisse transparaître sur son carnet. En outre, elle m'a offert un petit singe en salopette rayée, ce qui lui vaut mon amitié indéfectible et éternelle, du moins jusqu'au prochain cadeau (une compil' de Francis Lalane, par exemple, pourrait remettre en cause l'indéfectibilité susdite). Le grand suisse est quand à lui éminemment sympathique, culturé cultivationné plein de culture, drôle, grand et, oui, suisse.

petitsinge1

Coïncidence : j'affectionne les films débiles, Elise itou. Mais là où j'ai avancé L'Attaque de la Moussaka Géante afin de faire mon cinéphile imbu de son incroyable culture, elle a répondu avec The Shadow Creature, un film dans lequel un type est transformé en monstre parce qu'une moule géante zébra d'Australie dopée à la lotion d'immortalité capillaire l'a mordu sauvagement.

hommemoule1

Ca force le respect, quand même.

Posté par wass à 08:44 - Commentaires [24] - Permalien [#]

Commentaires

    La prochaine fois je ne prendrai pas de Mango Citrus.
    Et si tu as un magnetoscope, je te preterai -peut-être- l'Homme Moule.

    Posté par Elise, 12 septembre 2005 à 12:58
  • Je suis aussi charmante et spirituelle. Tu ne sais pas ce que tu rates. AHAH !

    Posté par ysiL, 12 septembre 2005 à 13:15
  • Je ne suis pas charmante et spirituelle, j'étais souriante et je hochais la tête de temps en temps d'un air entendu pour faire croire que je comprenais tout.
    )

    Posté par Elise, 12 septembre 2005 à 13:39
  • ysiL> Etant charmant, spirituel ET membre à vie du Club Dorothée, c'est toi qui ne sais pas ce que tu manques. AHAHAH ! (un d'plus que toi)

    Elise> C'est sociologiquement la même chose

    Posté par wass, 12 septembre 2005 à 13:48
  • J'ai découpé ma carte de membre la semaine dernière.
    Et dans tes films débiles n'oublie pas la prochaine fois de citer pour impressionner le Retour des Tomates Tueuses (198 ou les débuts scabreux de Georges Clooney (enfin avant il a joué dans Grizzly II : the Predator).

    Posté par ysiL, 12 septembre 2005 à 14:07
  • Belles références, mais c'est encore loin de la subtile trame scénaristique d'un Captain Orgazmo.

    Posté par wass, 12 septembre 2005 à 16:28
  • Elise> Voir l'homme-moule en action serait un plaisir, surtout que le DVD Zone 1 n'a plus l'air d'être disponible, snif.

    Posté par wass, 12 septembre 2005 à 16:49
  • Moi je connais des femmes-huitres...

    Posté par VinZz, 12 septembre 2005 à 18:04
  • Captain Orgazmo. Mouhahah ! Un grand moment de cinéma. J'ai pris mon pied. Ca tombe bien.

    Posté par ysiL, 12 septembre 2005 à 18:16
  • Je recommande aussi 'Abomination' dans lequel un homme lutte pour remplir son lave-linge ( si si ) et où un monsieur blanc déguisé en monsieur noir ( si si ) se fait happer le bras par quelque chose caché dans sa glacière ( le monsieur voulait une bière ).

    Posté par Elise, 13 septembre 2005 à 07:30
  • VinZz> Autant pour les amis de la poésie.

    ysiL> De même. "Go, Chauda-Boy !"

    Elise> Je commence à discerner le schéma directeur : tu collectionnes les Nanards dans le sens noble du terme. C'est un domaine que j'aborde tout juste, étant jusqu'à présent (à l'exception notable de 'l'Attaque de la Moussaka Géante' et de 'Battlefield Earth') concentré sur les films volontairement débiles. C'est un nouveau pan de la culture de l'humanité qui s'ouvre devant moi, c'est une vertigineuse sensation. A base de moule et de lave-linge, certes, mais on ne choisit pas ses révelétions.

    Posté par wass, 13 septembre 2005 à 08:41
  • Je ferai une pinacothèque des pochettes de mes cassettes un jour. Des fois ya plus que ça de drôle parce que certaines pellicules sont très abimées.
    Et là, le monde découvrira les vraies bases morales de l'Occident ( euh? si si, je laisse cette phrase elle en jette )

    Posté par Elise, 13 septembre 2005 à 13:48
  • Comment ils se congratulent entre eux, les vieux, d'avoir des goûts qui fendent la bise. Mais qu'est-ce-qui fait pleurer les blondes ? Lalalala.

    Posté par ysiL, 13 septembre 2005 à 14:59
  • Elise> Ca peut faire l'objet d'une thèse universitaire : "De l'influence des bases morales de l'occident sur les films synoptiquement imbitables".

    ysiL> En tout cas ce n'est pas toi, lalalala. La congratulation réciproque, c'est un privilège de vieux, tu peux pas comprendre.

    Posté par wass, 13 septembre 2005 à 16:24
  • Si je peux m'permettre... Chuis jeune - bande de p'tits vauriens!

    Posté par elise, 13 septembre 2005 à 17:50
  • Moi aussi je suis jeune (kof, kof), mais je tiens à mes privilèges de p'tit vieux : suppo avant le dodo, sieste digestive et plaid carreaux écossais devent la cheminée.

    Posté par wass, 13 septembre 2005 à 19:08
  • Non je peux pas comprendre, je peux juste vous envier. A 25 ans on se sent drôlement seul quand on a dit à tous ses (ex) amis qu'on allait porter un collant rayé style Mitsouko.

    Posté par ysiL, 13 septembre 2005 à 20:01
  • Ha ! Parle moi de solitude : je me suis senti drôlement seul quand je me suis fait photographier par un (pas encore ex) collègue dans une cabine d'un magasin Pimkie en ticheurte rose malabar moulant. Mais je survis plutôt bien, notamment à l'idée que tu vas toi aussi te taper la honte.

    Posté par wass, 13 septembre 2005 à 20:41
  • je me sens dépassée...et moi qui étais resteé au monstre du lac...chui has been ou quoi ?

    Posté par sush', 14 septembre 2005 à 06:49
  • Meeeuh non tu n'es pas has-been. Tu as vu Jay and Silent Bob Strike Back et tu as lu le Guide Galactique, comment peux-tu être has-been ?

    Hum, je sens une perturbation dans la force au moment même où je tape ces lignes. Tu n'as toujours pas lu le plus grand chef-d'oeuvre de la littérature et tu n'as toujours pas vu le monument de l'histoire du cinéma, n'est-ce pas ? C'est mal. Tu es has-been, donc

    Posté par wass, 14 septembre 2005 à 08:56
  • Wass > Tu commences une collection de commentaires là? Allez, avoue.

    Posté par Elise, 14 septembre 2005 à 12:51
  • Naooon, c'est rien ça. Mais c'est vrai que tu n'as pas connu le Blog du Wass première version, avec des pointes à huit ou neuf cents visites par jour. C'était invivable, plein de commentaires pourris, sans queue ni tête, bref ça virait au Chat Yahoo. Le pire, ça a été quand je me suis retrouvé sur la page d'accueil de canalblog. J'en fait encore des cauchemars, mon égo a tellement gonflé que j'ai dû porter un scaphandre pendant deux mois pour contenir la pression.

    C'est pour ça que j'ai fermé le blog. Puis je suis revenu sur la pointe des pieds et j'ai rouvert le blog sans fanfare. Tout ça pour dire que je ne souhaite à personne une overdose de visiteurs, c'était la pensée du jour, merci de votre attention.

    Et surtout : mangez un castor, vous sauverez un arbre.

    Posté par wass, 14 septembre 2005 à 14:47
  • Je mange des vaches, c'est déjà pas mal ( je lutte contre l'effet de serre )

    Posté par elise, 14 septembre 2005 à 16:33
  • Bonjour, je m'apelle Queen Kong et....

    moi aussi, je complexe sur mon age.
    C'est par une recherche sur mes sordides passe-temps que je suis tomber sur vous. J'ai poster sur un sujet qui date peut etre de trois mois et j'en suis fort marrie. Mais je surf on the web, comme la femme tronc nage le dos crawle!
    Cela dit je me permais de vous conseiller le film intitule : The Killer Tongue.
    In english, in the texte.
    Il ne s'agit donc pas d'une attaque de chaussurre estival, mais d'une langue vivante.
    Rien a voir avec l'homme-moule. Pas de mauvais esprit, je vous pris!

    Posté par Queen Kong, 20 septembre 2005 à 04:44

Poster un commentaire